Sa mission première : évaluer les dommages et chiffrer les réparations des véhicules accidentés.

créé le : 05 Fév 2013


pv accidentQue l’on soit responsable ou non de l’accident, un expert en automobile sera désigné par l’assureur pour évaluer les dommages.


En accord avec le garagiste, l’expert en automobile va déterminer la méthode et le coût des réparations. C’est lui aussi qui va définir la durée d’immobilisation du véhicule.


 role expertL’expert doit également établir la valeur du véhicule lorsque celui-ci présente des dommages importants touchant aux organes de sécurité ou encore lorsque le véhicule est dit économiquement irréparable (estimation des travaux de réparation supérieureà la valeur du véhicule). L’expertise se réalise en présence du réparateur et/ou de l’assuré.


L’activité de l'expert en automobile répond aujourd’hui à des besoins variés des assureurs, de la Sécurité routière, de la justice, du professionnel ou du particulier.


Une mission sécuritaire


Dans l’exercice de son activité, l’expert en automobile accomplit une double mission de sécurité routière :


expert sous voiture


  • La procédure dite des Véhicules Gravement Endommagés (VGE), visée aux articles L327-5 et R327-2 du Code de la route. Ici, l’expert en automobile doit détecter et retirer de la circulation les véhicules présentant un danger immédiat suite aux dégâts causés par l’accident de circulation.
  • La procédure dite des Véhicules Economiquement Irréparables (VEI) au sens des articles L327-1 à L327-3 du Code de la route.

Comme vu précédemment la procédure se déclenche lorsque le montant des réparations est supérieur à la valeur du véhicule. Cette procédure a pour objectif de contribuer au renforcement de la sécurité routière ; en effet, suite à la proposition de rachat de l’assureur, le propriétaire a alors deux options : accepter ou refuser.


S’il accepte la proposition de l’assureur, la carte grise est alors détruite ; s’il refuse, la carte grise est « gelée », elle ne peut plus être transférée. Seul un second rapport d’expertise permet de lever cette opposition : l’expert en automobile procède à un suivi des réparations et devra établir que les réparations touchant à la sécurité prévues par le premier rapport ont bien été effectuées et que le véhicule peut circuler dans des conditions normales de sécurité. Si c’est le cas, l’opposition sera levée.

  Téléchargez le texte  (format pdf)  - Regardez notre vidéo explicative
vidéo_métier_VEI

L’expert, un professionnel également au service du particulier


L’expert, c’est aussi un spécialiste 


L’expert en automobile, un atout lors du traitement de litiges automobiles 




Recherchez un expert
près de chez vous

Département

Accédez au site Ifor2a Accédez au site ARD