La monétisation des données automobiles

créé le : 16 Novembre 2016

Le nouveau rapport du cabinet conseil McKinsey évalue jusqu’à 750 milliards de dollars le potentiel de la data automobile en 2030.


Une voiture connectée génère 25 gigaoctets de données par heure. Il apparait que 60% des automobilistes sont prêts à partager leurs données si elles améliorent la sécurité ou le confort. A quels usages ces données peuvent-elles s’appliquer et les automobilistes sont-ils prêts à payer ? Selon Mckinsey 73% des consommateurs seraient sont prêts à payer pour des services de maintenance prédictive et 43% pour des services de navigation connectée.

En revanche jusqu’où les données des véhicules connectés peuvent être collectées et comment sont-elles utilisées ? Et les consommateurs en mesurent-ils vraiment la portée ? Quelle est l’étendue de la confidentialité et de la protection des données collectées ?

Car du point de vue des consommateurs interrogés, il s’agit de partager des données objectives et non intrusives. Par exemple, les conditions environnementales, météo, l'état technique du véhicule; l'utilisation et la localisation sont à gérer intelligemment : le consommateur est ouvert à partager quand et sur quels tronçons de route il conduit pour accéder à l'analyse des flux de trafic et améliorer la sécurité routière mais pas du tout disposé à partager le "point de départ" et le "point final" de son voyage.

Pour que chacun en retire un bénéfice tant du côté des consommateurs que des opérateurs (constructeurs automobiles, assureurs, services de maintenance, etc…) McKinsey précise 5 règles d’or : mettre la data au service du consommateur et non contre lui, clarifier l’utilisation de la donnée (pour quoi et comment), ne pas en faire un mauvais usage ou la laisser à des tiers, laisser le choix de partager ou pas, voire de stopper le partage et que les data collectées soient accessibles au consommateur.







Les 4 quatre grandes tendances mondiales à l’origine de la disponibilité des données du véhicule et son potentiel de monétisation :

- le moteur électrique,
- la mobilité partagée,
- les voitures connectées
- les voitures autonomes.



La voiture génère différentes macrocatégories de données, avec pour chacune différents niveaux de perception et de sensibilité à la vie privée par le client

 




















Crédit images : Monetizing Car Data McKinsey


Tags associés :