Assises Nationales de la Mobilité 2017 : Anea participe aux groupes de travail

créé le : 11 Octobre 2017

La ministre des transports Elisabeth Borne a lancé le 19 septembre 2017 les Assises de la Mobilité.
Objectif : repenser l'ensemble du système de transport du territoire français pour favoriser la
mobilité du quotidien.

Une grande consultation est ouverte pendant trois mois pour identifier les besoins et attentes prioritaires des citoyens autour de la mobilité, et faire émerger de nouvelles solutions. Chaque citoyen, entreprise, collectivité, association peut contribuer directement via la plateforme https://www.assisesdelamobilite.gouv.fr/, autour de six thèmes : environnement, révolution numérique, fractures sociales et territoriales, intermodalité, sécurité et sûreté, gouvernance et financement.

Des groupes de travail pour chacun des six thèmes vont réunir des élus, experts, entreprises, administrations, ONG et syndicats, lesquels ont tenu une première réunion ce mardi 19 septembre. Ces ateliers rendront des recommandations à la fin des Assises en décembre et aboutiront à définir la Loi d'orientation des mobilités qui sera présentée au Parlement au premier trimestre 2018.

Anea contribuera plus particulièrement à l'atelier "SECURITE ET SURETE - Des mobilités plus sûres : réduire les accidents et les risques liés aux mobilités".

Exemples de questions posées sur la plateforme

  • Comment rendre l’arrivée du véhicule autonome bénéfique pour notre mobilité et nos territoires ?
  • Quelles actions permettraient de faciliter le développement du covoiturage dans les déplacements du quotidien ?
  • Comment faciliter les déplacements des personnes fragiles ?
  • Comment améliorer la sûreté et réduire les menaces dans les transports ?
  • Comment trouver de nouvelles ressources pour investir dans les transports ?
  • Quelles mesures pourraient faciliter l’utilisation de plusieurs modes de transports dans un même trajet (la voiture puis le train puis le vélo, par exemple) ?

Les six thématiques


1) ENVIRONNEMENT - Des mobilités plus propres
: réduire l’empreinte environnementale de nos déplacements.
2) NUMERIQUE - Des mobilités plus connectées : accélérer la révolution numérique dans les transports pour anticiper les mutations de la mobilité.
3) FRACTURES SOCIALES ET TERRITORIALES - Des mobilités plus solidaires : réduire les fractures territoriales et l’assignation à résidence, pour faire de la mobilité physique un moteur de la mobilité sociale.
4) INTERMODALITE - Des mobilités cohérentes et complémentaires : mieux articuler toutes les offres pour les rendre plus attractives et offrir une vraie alternative à la possession d’un véhicule individuel.
5) SECURITE ET SURETE - Des mobilités plus sûres : réduire les accidents et les risques liés aux mobilités.
6) GOUVERNANCE ET FINANCEMENT- Des mobilités plus soutenables : équilibrer les modèles économiques, dégager des ressources financières à la hauteur des besoins et rendre la gouvernance plus efficace.

Tags associés :