Observatoire des mobilités Ipsos-BCG : comment pourront évoluer les mobilités des Français ?

créé le : 26 Avril 2017

Les Français passent 7h12 par semaine dans les transports, majoritairement en voiture, moins que la moyenne européenne à 9h35.

Ipsos et Boston Consulting Group ont interrogé 10 000 européens de 10 pays de l’UE dont 1000 Français pour réaliser cette étude à grande échelle. Verdict : ce sont les Français qui passent le moins de temps dans les transports du lundi au vendredi tous modes confondus : 7h12 soit moins que la moyenne européenne à 9h35. Comment pourront évoluer leurs mobilités ?


1h42 par jour ! mais 1h55 dans l'Union Européenne. Au quotidien, la voiture est de loin le mode de transport le plus utilisé pour ne pas dire incontournable par les Français pour se déplacer.

  • 67% pour se rendre au travail ou sur le lieu d’études (contre une moyenne européenne de 61%)
  • 86% pour faire ses courses alimentaires (73% dans l’UE)
  • 69% pour emmener les enfants pour leurs activités quotidiennes (56% dans l’UE).

Pourquoi la voiture est-elle incontournable ?

  • 43% expliquent qu’il est difficile d’utiliser les transports en commun de proximité (contre 35% dans l’UE) à cause d’un mauvais maillage territorial, des destinations mal desservies, des transports en commun trop loin ou une fréquence de passage trop faible.
  • 32% des 18-24 ans (26% des revenus modestes) s’estiment loin de tout alors que l’accès aux transports conditionne l’accès à l’emploi. C’est le cas des habitants des communes rurales à 30 ou 50 km d’une grande ville ou ceux des petites communes périurbaines.
  • Et paradoxalement côté immobilier, les français sont obligés de s’éloigner des villes pour accéder à un logement raisonnable tandis que la fréquence des trains sur les petites lignes est réduite.

L’intermodalité des moyens de transport est encore à améliorer pour que les Français utilisent un peu moins leur véhicule personnel :

  • 45% seulement sont satisfaits des points de correspondance entre les modes de transport (44% dans l’UE) et 49% satisfaits du réseau de transports en commun.
  • 74% sont satisfaits des infrastructures routières (contre 67% en moyenne dans l’UE).
  • Mais c’est le trafic aux heures de pointe qui mécontente tout le monde au même score de 58%.

Si les investissements sont réalisés :

  • 65% des Français (72% pour l’UE) se disent prêts à utiliser plus souvent les transports en commun,
  • 40% le covoiturage et l’auto partage (44% dans l’UE)
  • et 60% (contre 66% en UE) à utiliser moins souvent leur véhicule personnel.

Les Français sont aussi plus convaincus que la moyenne des européens que d’ici 15 ans les véhicules et les nouvelles technologies vont bouleverser leurs déplacements :

Rouler en véhicule électrique sur longue distance, laisser sa voiture à l’entrée de la ville, rouler en voiture autonome sur des voies réservées, avoir des véhicules qui ne rejetteront plus de gaz à effet de serre... 72% des Français contre 77% en UE considèrent que les innovations auront des conséquences positives sur leur vie de tous les jours.  

(Images illustrations : Ipsos)




Tags associés :